Le son du silence. Un communiqué du Syndicat des Musiques Actuelles. A lire, partager et diffuser. 

Aujourd'hui, comme jamais : la musique est partout… Elle pénètre dans tous nos espaces de vie à travers de multiples canaux : concert, radio, télévision, cinéma, ordinateur, tablette, téléphone, etc. Cette abondance stimule en permanence le désir de faire de la musique, de voir des artistes et de se vivre autrement qu'en simple consommateur.

Sans les acteurs que nous sommes (salles, festivals, lieux d'enseignement, radios, producteurs de spectacles et de disques, bars, etc.) et notre ambition d’être au plus près des musiciens et des habitants, ce désir de musique restera lettre morte.
Si nous, qui vous accueillons, recevons des subventions, c'est parce que notre mission est reconnue d’intérêt général, qu’elle cherche l’accessibilité à toutes les bourses et à toutes les tranches d’âges, qu’elle promeut la musique dans sa large diversité et qu’elle rejette toute discrimination.

Aujourd’hui ces aides publiques connaissent une chute dramatique, en trente ans d’histoire de notre secteur, c’est une situation inédite. Les diminutions voire suppressions de subventions se multiplient et nous craignons une nouvelle ère où nos initiatives n’auront plus le droit de cité. Doit-on renoncer à une politique publique de la culture, de l'éducation ou du social ? Où les artistes vont-ils pouvoir créer, répéter, jouer, rencontrer les publics si ces structures sont contraintes à réduire leur programmation, licencier des salariés, pire, à fermer leurs portes ?

La prise de conscience, le dialogue et la concertation sont plus que jamais une arme dont chacun doit se saisir. Les cultures populaires ne sont pas qu’un divertissement, elles nous construisent et nous aident, jeunes et moins jeunes, à faire société dans nos différences. Elles peuvent être une préoccupation de nos dirigeants actuels, et de ceux qui bientôt se présenteront à vos suffrages : cela dépend de vous, de nous.

Refusons ensemble cette tragédie annoncée, nous comptons sur vous !

Source : le site du SMA






Les Garagistes vous invitent dans le jardin de la Friche de Mimi, pour une lecture culturellement menthée et  ensoleillée.

IMG 20130612 095823

" 5 jours de pluie consécutifs à l'approche de juin peuvent nous rendre philosophes. "Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme" d'après ma voisine, qui le tient de Lavoisier, qui le tient d'Anaxagore.

C'est valable pour l'eau, la nature, l'Homme et ses créations en générales... "

Texte : M.Sandjivy






Les Garagistes, résidents de la Friche de Mimi depuis 7 ans, participent à la mise en place de la 2ème édition des "Jours de Friche".

AfficheA4web
 
(suite…)





Les Garagistes vous invitent à participer au concert de l'Assaut Moria!!

Affiche_chromb et sec 1er mai

(suite…)





"Dans le cadre de la 14éme édition du Printival Boby Lapointe, nous vous invitons à un rendez-vous convivial où les artistes et leurs représentants peuvent présenter leurs projets et échanger avec les programmateurs et les professionnels présents sur le festival.

(suite…)





Les Garagistes vous invitent à découvrir un projet mené par l'association IDEOKILOGRAMME.

AFFICHE lecture web
(suite…)





Les Garagistes vous invitent à La Friche de Mimi, pour venir voler en toute discrétion l'édition printanière du Kiblind #44...

(suite…)





Les Garagistes vous présentent "La Mer de Verre" de Sylvain Duigou

duigou-parking-03

(suite…)






l’Irma, le Mila et Paris Mix organisent le 30 Novembre 2012 au Trois Baudets, une journée de rencontre nationale consacrée à la thématique :

Clusters et grappes d’entreprises : des dispositifs d’avenir pour l’écosystème de la musique ?

Le Garage Electrique dans le cadre des ses missions de Pôle d'accompagnement de projets artistiques et culturels et de Pôle d'informations et de Ressources professionnelles, anime une table ronde sur le thème : Clusters : la question de la pertinence et des objectifs La thématique abordée permet de débattre sur les questionnements suivant : - Quels sont les enjeux économiques ? - Quelles logiques politiques sont à l’œuvre ? - Y’a-t-il d’autres formes pertinentes ? Les intervenants mobilisés sont : - Joachim QueyrasDatar – Innovation et cluster - Simon PourretLe Transfo – Art et culture en Région Auvergne - Jean-Louis SautreauMairie de Toulouse/DAC - Marc BenaïcheParis Mix - Alexandre TinseauFraca-Ma - Philippe TeilletChercheur en sciences politiques Mathieu Lambert, responsable du Garage Electrique, modère la table ronde. Pour connaitre l'intégralité du contenu de la rencontre nationale et les conditions d'inscription : http://www.irma.asso.fr/Clusters-et-grappes-d-entreprises,10534





Histoire...

Créée en 2003 à l'initiative d'Alexandre Baugé et Mathieu Lambert, le Garage Electrique est une association loi 1901 ayant pour mission principale

" l'autonomisation des porteurs de projets culturels et artistiques ".

En 2006, Le Garage Electrique s'installe à la Friche de Mimi, quartier Figuerolles et réussi à fédérer des énergies locales pour se structurer en deux pôles d'activités :

1) Pôle d'ingénierie culturelle

2) Pôle d'informations et de ressources professionnelles

Actuellement inscrit pleinement dans le bassin associatif montpelliérain, Le Garage Electrique tend  à développer ses activités au niveau régional en entreprenant des initiatives innovantes faisant appel à la coopération, la mutualisation et les nouvelles technologies.

Étant également correspond de l'Irma et adhérent du Réseau Ressource, le Garage Electrique est au plus proche de l'actualité des musiques actuelles.

Le 29 septembre, on vous invite donc au Black Sheep à partir de 21h pour nous rencontrer et découvrir deux groupes accompagnés par le Réseau Ressource.

(suite…)