Le son du silence. Un communiqué du Syndicat des Musiques Actuelles. A lire, partager et diffuser. 

Aujourd'hui, comme jamais : la musique est partout… Elle pénètre dans tous nos espaces de vie à travers de multiples canaux : concert, radio, télévision, cinéma, ordinateur, tablette, téléphone, etc. Cette abondance stimule en permanence le désir de faire de la musique, de voir des artistes et de se vivre autrement qu'en simple consommateur.

Sans les acteurs que nous sommes (salles, festivals, lieux d'enseignement, radios, producteurs de spectacles et de disques, bars, etc.) et notre ambition d’être au plus près des musiciens et des habitants, ce désir de musique restera lettre morte.
Si nous, qui vous accueillons, recevons des subventions, c'est parce que notre mission est reconnue d’intérêt général, qu’elle cherche l’accessibilité à toutes les bourses et à toutes les tranches d’âges, qu’elle promeut la musique dans sa large diversité et qu’elle rejette toute discrimination.

Aujourd’hui ces aides publiques connaissent une chute dramatique, en trente ans d’histoire de notre secteur, c’est une situation inédite. Les diminutions voire suppressions de subventions se multiplient et nous craignons une nouvelle ère où nos initiatives n’auront plus le droit de cité. Doit-on renoncer à une politique publique de la culture, de l'éducation ou du social ? Où les artistes vont-ils pouvoir créer, répéter, jouer, rencontrer les publics si ces structures sont contraintes à réduire leur programmation, licencier des salariés, pire, à fermer leurs portes ?

La prise de conscience, le dialogue et la concertation sont plus que jamais une arme dont chacun doit se saisir. Les cultures populaires ne sont pas qu’un divertissement, elles nous construisent et nous aident, jeunes et moins jeunes, à faire société dans nos différences. Elles peuvent être une préoccupation de nos dirigeants actuels, et de ceux qui bientôt se présenteront à vos suffrages : cela dépend de vous, de nous.

Refusons ensemble cette tragédie annoncée, nous comptons sur vous !

Source : le site du SMA






Le Garage Electrique lance son parcours d'information avec un premier atelier intitulé "L'organisation du monde de la musique" qui a lieu le jeudi 15 janvier 2015 de 14h30 à 17h à la Friche de Mimi.

(suite…)





Dans le cadre de sa mission de centre ressource des musiques actuelles en Languedoc-Roussillon, Le Garage Electrique lance un parcours d'information visant à autonomiser les personnes dans la réalisation de leurs projets. 

(suite…)





Dans le cadre de sa mission de Centre Information Ressource en Languedoc-Roussillon, le Garage Electrique met en place une 3ème saison de Formation-Action. Le Garage Electrique vous propose un deuxième temps de Formation-Action autour de la thématique :

♦ Coopération & Association : Se rapprocher pour fusionner ♦

Le 19 décembre de 11h à 17h, à la Friche de Mimi (42, rue Adam Craponne)

Julien Fortier est notre invité musical.

(suite…)





Dans le cadre de sa mission de Centre Information Ressource en Languedoc-Roussillon, le Garage Electrique met en place une troisième saison de Formation-Action à destination des porteurs de projet culturel et artistique. Le premier temps de Formation-Action aborde les fondamentaux concernant la gouvernance et le développement d'un projet associatif.

♦ Musique & Association : Composer entre création et direction ♦

Le 15 novembre de 10h30 à 17h, à la Friche de Mimi (42, rue Adam Craponne).

Loa Frida est notre invité musical.

(suite…)





Déjà dix ans que Le Garage Electrique est à la manoeuvre pour un monde moderne... LGE, pour les intimes, sort de terre en 2003 à Tours avec l'indépendance artistique chevillée au corps, et l'envie d'accompagner les jeunes talents. C’est avec la parution la production de l'album de Volvoltraxx « Particules of love », que l’association part en croisade électronique. Arrivés en 2005 à Montpellier, les garagistes posent les outils à la Friche de Mimi et décident d’y créer « une chaîne de montage artistique autonome » dont la mission principale sera d'aider les artistes émergents à mettre en oeuvre leurs projets. Dix ans après, l’association a su s’inscrire dans le paysage associatif et est l’un des acteurs incontournables des musiques actuelles et du spectacle vivant. Pour souffler ses 10 bougies, les garagistes vous convient à l’Antirouille le 24 octobre 2013 à partir de 20h30 - ouverture des cadeaux - pour une soirée birthday en compagnie des P.O.U.F. (Petite Organisation Ultra Féminine), Dj Cristel Dutorchon et de quelques surprises...

 

(suite…)





Les Garagistes vous invitent à venir déguster des smoothies électrifiés aux saveurs culturellement éclectiques.

smoothie 2013

(suite…)





Les Garagistes vous invitent dans le jardin de la Friche de Mimi, pour une lecture culturellement menthée et  ensoleillée.

IMG 20130612 095823

" 5 jours de pluie consécutifs à l'approche de juin peuvent nous rendre philosophes. "Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme" d'après ma voisine, qui le tient de Lavoisier, qui le tient d'Anaxagore.

C'est valable pour l'eau, la nature, l'Homme et ses créations en générales... "

Texte : M.Sandjivy






Les Garagistes, résidents de la Friche de Mimi depuis 7 ans, participent à la mise en place de la 2ème édition des "Jours de Friche".

AfficheA4web
 
(suite…)





L'Assaut Moria et The Black Sheep se joignent au Collectif Koa pour un voyage du son à travers trois formations musicales ayant pour lien le goût de l'expérience sonore et de sortir des carcans :
La progression se fera tant en quantité de chair humaine qu'en intensité avec

affiche black sheep 090513 COUL NET

(suite…)